Retraites : Edouard Philippe plaide pour la capitalisation sinon ce sera le report de l'âge de départ

edouard philippe

Il faudra un "nouveau système" ou "repousser l'âge" pour résoudre l'équation démographique des retraites, prédit Edouard Philippe, le président d'Horizons.

Publié le 24-06-2024 par latribune.fr

Le chef de file d'Horizons Édouard Philippe a estimé dimanche qu'un "nouveau système" de financement des retraites, allant au-delà de celui par répartition, serait nécessaire face au vieillissement de la population, sinon "nous serons inéluctablement portés à repousser l'âge de départ".

Invité de l'émission Dimanche en Politique sur France 3, l'ancien Premier ministre d'Emmanuel Macron, qui avait défendu pendant le précédent quinquennat une réforme avortée pour un système de retraite à points, a d'abord loué le système "juste" du financement par répartition.

C'est "un système solidaire (...) qui a permis de sortir beaucoup de nos aînés pendant longtemps de la pauvreté. (Mais) il a contre lui la démographie", a analysé le maire du Havre. "Nous faisons aujourd'hui des générations de 700.000 enfants et ceux qui touchent leur retraite (...) et c'est normal, sont de plus en plus nombreux", a argué M. Philippe.

"Si nous conservons le système par répartition tel qu'il existe, nous serons inéluctablement portés à repousser l'âge de départ à la retraite", et "je sais que ce que je dis là ce n'est pas populaire", a encore estimé Édouard Philippe, qui a par le passé évoqué l'hypothèse de pousser le curseur jusqu'à 67 ans.

"Nous devons réfléchir à un nouveau système (...) pas exclusivement fondé sur la répartition, sinon nous n'en sortirons pas", a-t-il ajouté. Y compris en ayant recours à une forme de capitalisation ? "Elle existe déjà en partie", a sobrement commenté M. Philippe, qui e

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités