Remaniement : quand la Sarkozie vote Macron (et vice-versa) !

macron sarko

POLITISCOPE. Carton plein pour Nicolas Sarkozy ? Avec Darmanin, Bachelot et Dupond-Moretti au gouvernement Castex, l'ancien chef de l'Etat voit son influence encore amplifiée au coeur du pouvoir. Avec en ligne de mire 2022...

Publié le 10-07-2020 par Marc Endeweld

C'est un SMS qui en dit long : Le soir du remaniement ministériel, Camille Pascal, plume de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, envoyait le message suivant à l'ancien de chef de l'Etat sur son téléphone : « Mais Monsieur le Président, vous êtes revenu ? » L'ancien conseiller n'était pas le seul sarkozyste à être d'humeur joyeuse après l'annonce de la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur, de Roselyne Bachelot à la Culture, ou encore de l'avocat Éric Dupond-Moretti comme Garde des Sceaux.
Si ce dernier n'est pas un sarkozyste revendiqué et encarté (il ne s'est jamais engagé en politique jusqu'à aujourd'hui), il connaît beaucoup de gens dans l'entourage de l'ancien président : ce ténor du barreau est notamment le proche ami de Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, et il a eu récemment comme client Patrick Balkany, ou même Alexandre Djouhri, l'intermédiaire de la droite française (entre 2018 et 2019). L'avocat désormais ministre va même jusqu'à jouer de cette proximité : lors de la passation de pouvoir place Vendôme, il a ainsi annoncé vouloir être « un Garde des Sceaux de sang-mêlé », une formule très sarkozyste... Nicolas Sarkozy ne s'était-il pas présenté lors de sa campagne présidentielle de 2007 comme un « petit Français de sang mêlé » ?

Bien sûr, l'influence de Nicolas Sarkozy se faisait déjà ressentir avec la nomination à Matignon de Jean Castex, qui fut son secrétaire général adjoint à l'Elysée à la fin de son quinquennat. Quelques heures après sa nomi

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités