Rachat d'Eneco : Shell favori

Rachat d'Eneco : Shell favori

Total et Enel s'étant retirés pour le rachat du groupe énergétique néerlandais Eneco, Shell prend la place de favori.

Publié le 26-06-2019 par Nolwenn Guengant

Selon les informations de Reuters, suite au retrait des offres de Total (groupe français) et Enel (groupe italien) pour le rachat d'Eneco (spécialiste des énergies renouvelables), le consortium formé en janvier par Shell (Royal Dutch Shell) et le fonds de pension PGGM serait maintenant favori. Enel avait également formé un consortium avec le gestionnaire de fonds de pension néerlandais APG qui chercherait désormais un nouveau partenaire.

 

EDF a aussi fait une offre


Toujours selon les informations obtenues par Reuters via des sources proches du dossier, le groupe EDF aurait également fait une offre non-contraignante pour racheter Eneco. Parallèlement, on apprend que Macquarie Group (institution financière) et Mitsubishi Corp (groupe japonais) sont toujours dans la course pour le rachat du groupe qui vaut environ trois milliards d'euros selon divers analystes. Pour l'heure, Total, EDF, Enel ou encore Macquarie n'ont pas souhaité se prononcer sur le sujet. Du côté d'Eneco, le porte-parole Edwin van der Haar a fait savoir que le groupe examine « ce mois-ci les offres non contraignantes et [prévoit] d'informer prochainement les parties concernées de [sa] décision, puis [passera] à la phase suivante de la procédure de vente ». Cette dernière a été lancée en mai dernier par les 53 villes néerlandaises qui détiennent le groupe. Plusieurs acheteurs potentiels ont depuis déjà retiré leur offre. 

Les dernières actualités