Quechen à Fos : c'est fait et voilà ce qui est prévu

PICCTO Quechen

Après plus de deux ans de négociations, c'est finalement Aix-Marseille qui l'emporte face à Rotterdam et qui accueillera l'usine européenne du groupe chinois sur le site de PIICTO. A la clé, un investissement de 105 MEUR. Et si le n°3 mondial de la silice a dit oui, c'est pour l'écosystème industriel.

Publié le 10-01-2018 par Laurence Bottero

C'était la nouvelle attendue depuis le déplacement en Chine en octobre 2016 de Christian Estrosi, alors président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur. Une visite in situ qui avait porté le regard sur ce dossier déjà dans les tuyaux de l'agence de développement économique, Provence Promotion et des acteurs économiques locaux, puisque le premier contact entre les Marseillais et le Chinois remonte à décembre 2015, lorsque Didier Parakian, élu en charge de l'économie et de l'innovation au sein de la Métropole Aix-Marseille Provence, noue le premier contact, sur les conseils du l'avocat Bruno Lefèbure, de retour en France après 10 ans passés à Shanghaï. Et depuis octobre 2016, les venues des investisseurs chinois en Provence se sont succédées, reçues notamment à la Ville de Marseille et à la Région Provence Alpes Côte d'Azur, présidée depuis mai 2017 par Renaud Muselier. Lequel s'est chargé de rassurer les inquiétudes portant notamment sur le climat social en France et les aides au financement.


Synergies industrielles


Une bonne nouvelle qui s'accompagne d'un investissement annoncé pour l'heure à hauteur de 105 millions d'euros (la somme initialement annoncée était de 200 MEUR NDLR) avec la création de 130 emplois, dont 70 lors de la phase 1, 50 lors de la phase 2. Quechen devrait installer un ensemble qui comprend un complexe de R&D (avec une dizaine de chercheurs) et de production de silice à haute dispersion. L'accord signé lors du déplacement en Chine du Président de la Rép

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités