Quatre choses à savoir sur l'élection du nouveau président de l'Eurogroupe

L'espagne propose sa ministre de l'economie pour presider l'eurogroupe

Les ministres des Finances des 19 pays ayant adopté la monnaie unique - l'Eurogroupe - éliront ce jeudi soir leur prochain président, un poste clé au moment où l'Europe affronte une récession historique. Voici quatre choses à savoir sur cette élection.

Publié le 07-07-2020 par Clément Zampa, AFP

  • Un poste stratégique

Le président de l'Eurogroupe préside les réunions mensuelles des ministres des Finances de la zone euro, qui ont pour objectif de coordonner les politiques économiques nationales.

Lire aussi : Coronavirus : l'Eurogroupe se dit prêt à prendre des mesures budgétaires

Cette tâche requiert une grande diplomatie puisqu'il s'agit de forger des compromis entre les grands argentiers du Nord, adeptes de la discipline budgétaire, et ceux du Sud, considérés comme plus laxistes.

Critiqué pour son opacité, l'Eurogroupe a été au centre de toutes les attentions au moment de la crise grecque, quand il était présidé par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, puis le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem. Mais il a perdu de sa superbe sous la présidence de Mario Centeno.

Lire aussi : Mario Centeno, le "Ronaldo de l'Ecofin" prend la tête de l'Eurogroupe

La mission qui attend son futur président s'annonce cruciale au moment où les Européens tentent de s'entendre sur un plan de relance massif de l'économie de l'UE, mise à l'arrêt par la pandémie de coronavirus.

Lire aussi : Plan pour relancer l'Europe: de nombreux obstacles à surmonter

  • Une Espagnole favorite

La ministre espagnole de l'Économie, Nadia Calvino, 51 ans, est présentée comme la favorite.

Ancienne haute fonctionnaire dans son pays, elle a ensuite rejoint l'administration de la Commission européenne, avant d'être nommée ministre en 2018.

Cette modérée aux accents libéraux, au profil très technique, fait figure d'él

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités