PSA-FCA : la famille Peugeot souhaite une participation plus importante

PSA-FCA : la famille Peugeot souhaite une participation plus importante

Dans une interview accordée à L'Est républicain, la famille Peugeot a fait savoir qu'elle voulait une participation plus importante dans le groupe formé par PSA et FCA.

Publié le 13-01-2020 par Nolwenn Guengant

Alors que PSA (Citroën, Peugeot, Opel...) et FCA (Fiat-Chrysler Automobile) vont fusionner, la famille Peugeot s'est exprimée dans le journal L'Est républicain via Jean-Philippe Peugeot, PSG d'EPF (Établissements Peugeot Frères). Ce dernier a fait savoir que sa famille veut une participation plus importante dans le groupe formé par PSA et FCA. La famille Peugeot détiendra au départ 6 % du capital et veut acquérir 2,5 % supplémentaires. 


« Un objectif majeur »


L'acquisition des 2,5 % supplémentaires constitue, pour la famille Peugeot, « un objectif majeur » comme l'a expliqué Jean-Philippe Peugeot. « Pour obtenir cette possibilité, la négociation a été complexe. Elle n'était pas gagnée d'avance. Dès qu'on aura la certitude que la fusion ira à son terme, ma famille donnera des signaux favorables » a-t-il expliqué. Et concernant l'État français ? « Ma famille le remercie d'avoir été au rendez-vous, en 2013-2014, lorsque PSA était en difficulté, mais il n'a pas vocation, je pense, à être éternellement présent » estime Jean-Philippe Peugeot, ajoutant que l'État « va sans doute rester dans le capital le temps de s'assurer que l'emploi sera durablement préservé ». Avant que la fusion des deux grands groupes soit effective, elle doit être validée par les autorités de la concurrence européenne et américaine. À ce sujet, Jean-Philippe Peugeot se dit confiant.

 

Les dernières actualités