Plusieurs candidats au rachat de Lyxor, filiale de Société Générale

Investir dans les robots, une riche idee, selon lyxor

Amundi et BNP Paribas seraient sur les rangs pour racheter cette filiale spécialisée dans la gestion indicielle et alternative. Cette cession pourrait rapporter entre 500 et 700 millions d'euros à la Société Générale.

Publié le 19-11-2020 par Eric Benhamou

Société Générale fait tout feu tout bois pour redresser sa rentabilité et son cours de Bourse. Après avoir avoir engagé un plan de restructuration dans les activités de banque de financement et d'investissement, avec la suppression de 640 postes, et dans l'attente de l'annonce de son plan de réorganisation de ses réseaux de banque de détail en France, début décembre, le groupe bancaire semble vouloir accélérer la vente de sa filiale de gestion d'actifs Lyxor, spécialisée dans les fonds indiciels (ETF) et la gestion alternative. Une machine à cash qui pourrait être valorisée entre 500 et 700 millions d'euros. Au 30 octobre, Lyxor affichait 148 milliards d'euros d'encours gérés ou conseillés, dont 71 milliards en ETF ou gestion indicielle.

Au moins cinq candidats

Selon l'agence Reuters, qui avait dévoilé en septembre dernier l'intention prêtée à la Société Générale de céder Lyxor d'ici la fin de l'année, Amundi, premier gestionnaire d'actifs en Europe, filiale du Crédit Agricole,  et BNP Paribas seraient en lice pour déposer une offre. Société Générale s'est refusée à tout commentaire sur "des rumeurs de marché".

D'autres candidats seraient également intéressés par cette filiale, comme JP Morgan, State Street (également un acteur important sur le marché des ETF) et DWS, la filiale de gestion d'actifs de Deutsche Bank. Toujours selon Reuters, Société Générale serait conseillée par Citigroup dans cette vente.

Amundi fait office de candidat naturel au rachat compte tenu de sa tail

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités