Plan de rebond des armées : des Puma antédiluviens remplacés par des H225M neufs?

Puma Armée de l'Air Général Philippe Lavigne Airbus Helicopters

Âgés de plus de 40 ans, les hélicoptères Puma de l'armée de l'Air devraient être remplacés dans le cadre du plan de rebond du ministère des Armées, par des H225M. Une commande d'une vingtaine d'appareils neufs serait en réflexion.

Publié le 02-06-2020 par Michel Cabirol

La modernisation de la flotte d'hélicoptères des forces armées françaises est l'une des pistes prioritaires du plan de rebond concocté actuellement par le ministère des Armées. "La modernisation de notre composante hélicoptères pourrait ainsi faire partie du plan de relance", avait ainsi confié le 6 mai dernier le chef d'état-major de l'armée de l'Air, le général Philippe Lavigne, lors de son audition devant les députés de la commission de la défense.

Vers une commande d'une vingtaine de H225M ?

Le chef d'état-major de l'armée de l'Air semble avoir été entendu même si bien sûr cela reste à confirmer. Dans ce cadre, une partie des 52 Puma en service début 2019 dans les armées (dont 20 dans l'armée de l'Air) pourrait être remplacée par une vingtaine de H225M neufs. Fin 2025, il ne devrait rester que 11 Puma, selon les projections de la loi de programmation militaire (LPM). La solution de location-vente avait été abandonnée au profit d'une commande de 12 H225 prévue initialement en 2023 afin de remplacer les Puma de l'armée de l'air dans le cadre de la LPM. Elle devrait être anticipée par le plan de rebond du ministère. Ce qui permettrait d'aider Airbus Helicopters à passer le cap de la crise aéronautique. Par ailleurs, le NH90 remplace quant à lui progressivement les Puma de l'armée de Terre.

"Avant la crise, le remplacement de nos hélicoptères Puma, âgés de plus de quarante ans, était identifié comme un besoin urgent, auquel une solution de location-vente pouvait répondre, a

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités