Pascal Canfin : "nous allons avancer deux fois et demie plus vite pour le changement climatique dans la décennie qui vient"

Canfin

PARTAGEONS L'ECONOMIE. Retour sur les meilleurs moments du forum "RSE : le temps des actes et des preuves". Dans un entretien avec La Tribune, le député européen Renew Europe Pascal Canfin décrypte la mécanique du Green Deal européen qui n'est pas que budgétaire mais réglementaire avec la taxonomie et le reporting extra-financier. Surtout, la création le 14 juillet prochain d'un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières, applicable dès 2023, va changer les règles de la mondialisation, affirme-t-il dans cet entretien avec La Tribune. A retrouver aussi en replay en vidéo et en audio sur Spotify.

Publié le 26-05-2021 par Philippe Mabille

VIDEO

Pascal Canfin, vous êtes député Européen et président de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire du Parlement européen. Quel sont les enjeux du Green Deal en cours de débat en Europe ?

Le Green deal, qui consiste à changer 54 lois, est en train d'entamer un changement systémique de Europe. Nous avons fixé les nouveaux objectifs dans la loi climat européenne, en visant la réduction de 57% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Pour illustrer l'accélération, nous allons avancer deux fois et demie plus vite pour le changement climatique dans la décennie qui vient, qu'au cours des 10 dernières années. Cela veut dire passer d'un monde où on roulait à 50 km/h, à un monde où on roule à 125 km/h. Le Green Deal européen, c'est une stratégie économique, de souveraineté industrielle et commerciale, qui n'est pas déconnectée de la notion de puissance géopolitique et de croissance. C'est une politique environnementale, mais c'est surtout une politique économique et géopolitique qui nous met au centre de la discussion mondiale, avec les Etats-Unis, avec qui nous avons une concurrence saine, qui nous attend.

Comment faire en sorte que la transition écologique se fasse sans créer des "Gilets Jaunes" dans toute l'Europe ?

Il faut accompagner le changement. Nous vivons un moment darwinien, où ceux qui s'adaptent survivent, les autres meurent. Mais l'écologie que je défends et c'est l'ADN du Green Deal, c'est de transformer sans fracturer. Pour cela,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités