Orange oublie Bouygues et place ses pions en Afrique

Orange oublie Bouygues et place ses pions en Afrique

Après sa tentative ratée de rachat de Bouygues Telecom, Orange investit 75 millions d'euros dans Africa Internet Group (AIG), le pionnier du e-commerce en Afrique. Dans sa stratégie d'expansion en Afrique, l'opérateur s'appuie sur un partenariat avec Google.

Publié le 06-04-2016 par Franck Bernard

Cap sur l'Afrique

 

L'essentiel après un échec est de savoir rebondir. Visiblement, Orange avait déjà anticipé une éventuelle chute. Alors que le rachat manqué de Bouygues Telecom, qui a fragilisé le secteur, fait encore beaucoup parler et se ressent en Bourse, la firme dirigée par Stéphane Richard poursuit déjà sa marche en avant. C'est en Afrique que le groupe a décidé d'investir en injectant 75 millions d'euros dans Africa Internet Group, considéré comme étant l'Amazon du continent africain. Créé en 2012, AIG est présent dans 23 pays et s'appuie sur un réseau de 10 sites e-commerce. Orange n'est pas la première société française à investir dans AIG. L'opérateur suit la voie du groupe AXA, qui l'a précédé il y a quelques semaines. AIG compte parmi ses investisseurs Goldman Sachs, ainsi que d'autres multinationales spécialisées dans les télécommunications comme MTN Group et Millicom.

 

Alliance avec Google

 

Afin de garantir le succès de son développement en Afrique, Orange utilisera comme levier le partenariat stratégique signé avec Google en février 2016. L'opérateur se concentrera notamment sur Android, le système d'exploitation mobile de la firme de Mountain View, afin de conquérir l'Internet mobile.

 

Orange Money

 

Pour rappel, en 2008, l'opérateur a introduit Orange Money, un service qui permet de réaliser des achats et de transférer de l'argent depuis un terminal mobile. Proposé dans 19 pays, ce service est utilisé par plus de 100 millions de clients.

Les dernières actualités