Orange Bank : du nouveau, du virtuel, du gratuit et des astérisques

Orange Bank paiement smartphone

La gratuité n'est pas totale mais l'offre bancaire de l'opérateur télécoms est bien placée, même par rapport aux banques en ligne et néobanques mobiles. L'offre est digitale, sans services en boutiques, sauf l'aide à l'ouverture de compte.

Publié le 03-11-2017 par Delphine Cuny

« L'ouverture du compte va être très rapide. J'ai juste besoin de votre nom », demande un vendeur tapotant sur une tablette. « Niel, Xavier », répond un quinqua en jeans et chemise blanche au vendeur d'Orange complètement décontenancé. Il s'agit en fait de Stéphane Richard, le Pdg de l'opérateur télécoms, dans une vidéo tournée façon caméra cachée dans une des grandes boutiques participant au lancement d'Orange Bank. Un clin d'oeil à son rival des télécoms dont il se serait inspiré pour devenir « le Free de la banque » avait-il promis.

.@srichard est même tenté d'ouvrir un compte @OrangeBankFR en boutique à un ami. Poke @xavier75 pic.twitter.com/mv4y7VqkVJ

- Orange (@orange) 2 novembre 2017



Le patron d'Orange est aussi filmé payant avec son smartphone tout en téléphonant dans un café, ou posant des questions à Djingo, le chatbot tournant à l'intelligence artificielle intégré dans l'application de son offre bancaire. Il donne de sa personne lors ce lancement qui constitue « un nouveau chapitre important de notre histoire qui s'ouvre : Orange est maintenant aussi une banque », fait-il valoir dans le communiqué détaillant l'offre jeudi. L'opérateur entend générer 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 de cette diversification dans les services financiers (en Europe et en Afrique avec Orange Money).

Si le nouvel entrant affirme que « Orange Bank est aujourd'hui la seule banque française à proposer à la fois la gratuité, l'immédiateté, le paiement mobile, l'innovat

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités