Orange abandonne le rapprochement avec Bouygues Telecom

logo orange

L'opérateur historique des télécommunications a officiellement abandonné l'idée d'un rapprochement avec Bouygues Telecom. En cause : un désaccord sur le prix et le faible engagement de Free.

Publié le 03-07-2014 par Laurent Baquista

Manque de pertinence pour Orange

 

Ce mercredi 2 juillet, la direction d'Orange a exposé dans un communiqué de presse les raisons de l'abandon du dossier Bouygues Telecom. Pour Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur, les conditions n'étaient en effet pas réunies pour une consolidation du marché français des télécommunications. L'opération impliquait en outre un passage devant l'Autorité de la concurrence, sans oublier la Commission européenne. Autres obstacles évoqués : la nécessaire création de valeur pour les actionnaires d'Orange, l'estimation de la valorisation de Bouygues Telecom, ou encore l'approfondissement du partenariat avec Free (Iliad). D'une part, les demandes de la filiale télécoms de Bouygues s'avéraient trop importantes, et de l'autre, la maison-mère de Free s'est progressivement dérobée.

 

 

Orange : la difficile question du prix

 

Selon des sources proches du dossier, Martin Bouygues demandait entre 7,5 à 8 milliards d'euros pour sa filiale télécoms, soit l'équivalent de la valeur brute des actifs corporels et incorporels de l'opérateur. Or, plusieurs analystes évaluent la valorisation de Bouygues Telecom à un maximum de 6 milliards d'euros. Pour rappel, en mars 2013, Bouygues Telecom avait conclu un accord avec Free : la cession de son réseau mobile et d'un portefeuille de fréquences pour 1,8 milliards d'euros. Un prix considéré comme bradé aux yeux de l'opérateur historique des télécommunications, qui n'exclut cependant pas une réouverture des négociations au cours des prochains mois.

Les dernières actualités