Olivier Wigniolle, Icade : « La crise sanitaire a renforcé le caractère essentiel de l'immobilier de santé »

Icade

GRAND ENTRETIEN. Au lendemain de l'annonce de l'introduction en Bourse d'Icade Santé, le directeur général de la filiale immobilière de la Caisse des Dépôts en précise, pour La Tribune, les tenants et les aboutissants. Sous sa casquette de promoteur, Olivier Wigniolle appelle le gouvernement et les élus locaux à coopérer et à se saisir du côté quantitatif de la politique du logement.

Publié le 20-09-2021 par César Armand et Philippe Mabille

LA TRIBUNE - Vous avez décidé d'introduire votre filiale Icade Santé en Bourse. Pourquoi maintenant ?

OLIVIER WIGNIOLLE -Après avoir conforté sa place de leader sur le marché de l'immobilier de santé depuis 2018, en croissance régulière, et compte tenu d'un plan de développement de 3 milliards d'euros supplémentaires d'ici à 2025, nous avons décidé de financer cette accélération de la croissance en introduisant Icade Santé en Bourse. Nous espérons ainsi lever 800 millions d'euros de capitaux pour financer le plan de croissance.

Pourquoi, alors que vous avez déjà levé un social et un green bond de 600 millions d'euros chacun ?

Nous ne pouvons pas financer ce plan qu'avec de la dette, mais nous referons dans le futur de nouvelles émissions obligataires ; nous sommes attachés à ce profil financier d'investment grade (titre investissable, Ndlr). Les actifs d'immobilier de santé bénéficient de baux longs qui nous permettent d'obtenir des taux attractifs sur nos financements. D'autant qu'en étant cotés, nous apportons davantage de confort et de transparence à nos prêteurs.

Les actionnaires minoritaires - Crédit Agricole Assurances (16,9%), Sogecap (10,3%), Cardif (9,1%), CNP Assurances (5,3%) - vont-ils rester au capital ?

Je ne peux m'exprimer pour leur compte. Toutefois, lorsque nous avons ouvert le capital à de grands investisseurs institutionnels en 2012, nous avions passé un accord de dix ans : nous nous devons d'organiser maintenant la liquidité ; en même temps, ma compréhens

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités