Observation spatiale (CO3D) : Airbus met KO Thales

Observation spatiale programme CO3D CNES Airbus

Le CNES a confié à Airbus Space le développement du programme low-cost d'observation CO3D (Constellation Optique en 3D). Le groupe européen a su faire la différence dans le domaine des services face à son rival Thales Alenia Space.

Publié le 09-07-2019 par Michel Cabirol

Airbus Defence and Space a remporté une victoire significative face à Thales Alenia Space (TAS). Suite à la fin de la phase de faisabilité en 2018, le CNES a confié à Airbus le développement du programme d'observation CO3D (Constellation Optique en 3D) après une compétition lancée en début d'année. Le Centre national d'études spatiales, qui a sélectionné Airbus en avril, investit dans ce programme une centaine de millions d'euros. Le contrat a été signé ce lundi entre le président du CNES Jean-Yves Le Gall, et le directeur général de Space Systems (Airbus), Jean-Marc Nasr. Dans le cadre de ce marché, Airbus fournira un Modèle Numérique de Surfaces (MNS) global de haute précision. Cette constellation de mini-satellites optiques répond aux besoins d'une mission de modèle numérique de terrain et modèle de 3D mondial pour des besoins civils et militaires.

"La constellation de satellites optiques de nouvelle génération CO3D incarne l'ambition et l'ingéniosité françaises, qui ouvrent une nouvelle ère dans l'observation de la Terre, a assuré Jean-Yves Le Gall. Elle permettra notamment un plus haut débit de réactualisation, une plus grande résilience ainsi que des performances élevées".

Ces deux objectifs reposent sur un même concept de petit satellite à coût récurrent compétitif (moins de 15 millions d'euros, selon nos informations) et sur une architecture système conçue pour un déploiement incrémental permettant d'enrichir progressivement la capacité vis-à-vis des deux besoins de

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités