Nucléaire : Atos sur le point de céder sa filiale stratégique Worldgrid au groupe français Alten

Le logo d'atos

Mardi soir, l'ex-fleuron français de l'informatique a annoncé être entré en négociations exclusives avec Alten pour la vente de Worldgrid, sa filiale hautement critique qui conçoit les systèmes de pilotage des centrales nucléaires, notamment celles gérées par EDF.

Publié le 12-06-2024 par latribune.fr

Les grandes manœuvres se poursuivent chez l'ex-fleuron français de l'informatique, lourdement endetté. Atos a en effet annoncé, mardi soir, être entré en négociations exclusives avec le groupe Alten pour la vente de Worldgrid, sa filiale hautement critique qui conçoit les systèmes de pilotage des centrales nucléaires (notamment pour EDF). Celle-ci opère en France, au Royaume-Uni, en Russie et en Chine (15 % du parc mondial).

Pour rappel, quelques heures auparavant le groupe informatique a choisi l'offre de reprise du consortium mené par Onepoint, son principal actionnaire, dirigé par David Layani.

270 millions d'euros de valeur d'entreprise

Les négociations exclusives entre Atos et le groupe d'ingénierie français Alten, entamées mardi soir, concernent la vente de Worldgrid « pour une valeur d'entreprise engageante de 270 millions d'euros », précise le communiqué d'Atos, ce qui représente 1,6 fois son dernier chiffre d'affaires.

Lire aussiAtos : le conseil d'administration choisit le consortium Onepoint, le milliardaire Kretinsky écarté

Cette opération devrait être finalisée avant la fin 2024, et « permettrait d'approfondir nos relations avec nos clients stratégiques, en particulier dans le nucléaire, en leur offrant une palette inégalée de services à valeur ajoutée », a par ailleurs souligné le patron d'Alten Simon Azoulay, cité dans le communiqué.

La société Worldgrid emploie près de 1.100 employés et a généré en 2023 un chiffre d'affaires d'environ 170 millions d'euros. Son

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités