"Notre objectif est de garder les start-up en France" (Emmanuel Chiva, Agence de l'innovation défense)

Emmanuel Chiva, directeur de l'Innovation Défense

A la veille du Forum Innovation Défense, le directeur de l'Agence de l'Innovation de Défense, Emmanuel Chiva, trace un bilan chiffré trois ans après la création de l'AID. Il revient notamment sur "le succès" de la Red Team Défense et sur l'émergence d'une filière de start-up dans la défense. Il assure que la France doit "arrêter de se tirer une balle dans le pied" en matière d'innovations. La France est "inspirante" dans le monde dans le domaine de la recherche, affirme-t-il.

Publié le 24-11-2021 par Propos recueillis par Michel Cabirol

La Tribune : A quoi faut-il s'attendre au Forum Innovation Défense ?
Emmanuel Chiva:
Nous allons présenter les 25, 26, 27 novembre à l'Espace Champerret plus de 110 projets futuristes. Nous les avons classés en cinq quartiers : gagner la guerre avant la guerre ; accompagner les armées grâce au soutien ; innover pour transformer le ministère ; anticiper les ruptures technologiques et, enfin, fédérer l'écosystème autour de l'innovation de défense.

Quels sont les projets phares du Forum ?
Le programme Centurion est l'un des projets les plus intéressants. C'est le futur du fantassin débarqué. Il est innovant à la fois dans ses objets et dans sa façon de procéder. Nous allons montrer par exemple le casque qui permet de filtrer le bruit ambiant et d'éviter les traumatismes auditifs tout en assurant d'autres fonctions pour le combat. En outre, nous avons fait en sorte que ce contrat-cadre important confié à Safran et Thales, puisse intégrer des start-up, qui pourront proposer des innovations à l'intérieur de ce projet.

Le projet Centurion fait-il appel au concept de l'homme augmenté ?
Naturellement, oui. Le soldat équipé du programme centurion sera indéniablement un soldat augmenté. Nous montrerons les équipements et les nouvelles technologies qui équiperont le combattant du futur. Mais je rappelle qu'il n'y aura pas d'augmentation invasive, ni puces implantées dans le corps des soldats français. En revanche, des textiles intelligents récupéreront les constantes vitales des pilotes

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités