Nissan : la réforme de la gouvernance bloquée par Renault ?

Nissan : la réforme de la gouvernance bloquée par Renault ?

Selon les informations du Financial Times, le groupe Renault aurait l'intention de bloquer la réforme de la gouvernance de Nissan.

Publié le 10-06-2019 par Nolwenn Guengant

Renault souhaiterait être mieux représenté au sein des différents comités du conseil de Nissan. C'est pourquoi, il aurait l'intention de bloquer la réforme de la gouvernance du groupe japonais, réforme qui permettrait de tourner la page Carlos Ghosn arrêté, entre autres, pour malversations financières présumées.


Perte d'influence pour Renault ?


Les représentants du groupe Renault, mené par Jean-Dominique Senard, auraient donc prévu à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires du 25 juin prochain, de s'abstenir lors du vote sur la mise en place de trois comités (audit, nominations et rémunérations). Renault contrôle plus de 43 % du groupe Nissan et voudrait bloquer l'adoption de cette réforme - les votes de la majorité des deux tiers doivent être obtenus pour qu'elle soit adoptée - de peur de perdre de son influence. Hiroto Saikawa, directeur général de Nissan, a réagi à ces informations : « Nous nous préparons pour la réunion des actionnaires et nous discuterons des questions nécessaires au moment opportun. S'il y a des divergences d'opinions [avec Renault], j'aimerais qu'on en discute ». Cette affaire ne devrait pas arranger les relations entre Nissan et Renault. Depuis l'affaire Ghosn et le projet de fusion (depuis abandonné) avec Fiat-Chrysler - pour lequel Nissan a été tenu à l'écart des discussions - elles sont en effet assez tendues.

Les dernières actualités