Nissan : Hiroto Saikawa admet avoir été trop payé

Nissan : Hiroto Saikawa admet avoir été trop payé

Le patron exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, vient d'admettre un trop-perçu dans sa rémunération. D'autres dirigeants sont concernés.

Publié le 06-09-2019 par Nolwenn Guengant

Une enquête interne à Nissan a permis de découvrir que plusieurs dirigeants de la firme japonaise, dont Hiroto Saikawa, avaient été trop payés. Celui qui a succédé au controversé Carlos Ghosn - et qui l'a beaucoup critiqué - a depuis avoué avoir reçu une rémunération trop importante. Il a en outre présenté ses excuses « pour le trouble causé » et a également fait savoir qu'il restituerait le trop-perçu.

 

Plusieurs centaines de milliers d'euros de trop...

 

Les faits remontent à 2013. Cette année-là, Hiroto Saikawa a perçu 402 000 euros de dividendes d'actions en trop. Cet argent aurait été versé via le Stock Appreciation Rights (SAR), un mécanisme de droits à la plus-value des actions. Ce système permet aux sociétés de verser des bonus à leurs dirigeants lorsque ces derniers ont réalisé de belles performances. « J'ai reçu une rétribution sous une forme qui ne correspond pas aux règles en vigueur. Je pensais que cela résultait de procédures correctes » a expliqué Hiroto Saikawa. Cette affaire pourrait relancer le débat autour de son remplacement déjà évoqué lorsque l'affaire Ghosn avait été rendue publique. « Les conclusions de l'enquête interne de Nissan seront présentées au conseil d'administration le 9 septembre » a simplement déclaré une porte-parole du groupe nippon qui fait partie de l'Alliance au même titre que Renault.

Les dernières actualités