Nissan : 12 500 suppressions de postes dans le monde

Nissan : 12 500 suppressions de postes dans le monde

Depuis plusieurs jours, la rumeur ne cessait d'enfler. Alors que l'agence Kyodo avait annoncé la suppression de plus de 10 000 postes dans le monde, Nissan vient de confirmer la nouvelle.

Publié le 25-07-2019 par Nolwenn Guengant

« Il faudrait être sourd ou aveugle pour ne pas comprendre que le redressement de Nissan est un sujet prioritaire » avait déclaré Jean-Dominique Senard, président du conseil d'administration de Renault, en juin dernier. Et tandis que le groupe japonais avait annoncé 4 800 suppressions de postes en mai, ce nombre va en fait atteindre les 12 500 soit près de 9 % des effectifs du groupe qui compte 139 000 collaborateurs. Dans le cadre de son plan de redressement, Nissan envisagerait ces suppressions de postes dans ses usines les moins utilisées (hors Japon).

 

Les usines les moins employées

 

« Le groupe n'a pas le choix, il est acculé par la stratégie d'expansion à marche forcée menée par Carlos Ghosn » a déclaré Hiroto Saikawa, PDG de Nissan. Ce dernier avait pris les devants en début d'année en expliquant que les réformes seraient compliquées mais aussi douloureuses. Cette annonce confirme ses dires. Le groupe japonais, détenu à 43,4 % par Renault, a vu son bénéfice net chuter de près de 95 % entre avril et juin 2019 (52 millions d'euros). Son chiffre d'affaires a lui baissé de 12,7 %. D'ici à 2022-2023, Nissan envisage de réduire sa production de 10 %. Et si les temps sont difficiles pour le groupe nippon, ils le sont aussi pour d'autres comme Ford ou encore General Motors.

Les dernières actualités