Naissance de Renault ElectriCity

Naissance de Renault ElectriCity

Tandis que le groupe Renault est rattrapé par le scandale du Dieselgate et mis en examen pour « tromperie », il lance Renault ElectriCity.

Publié le 10-06-2021 par Nolwenn Guengant

Le groupe Renault a annoncé la signature d'un accord social et la création de Renault ElectriCity, le pôle industriel électrique du nord de la France. « Renault Group et les organisations syndicales représentatives [CFDT, CGT, FO, CFTC...] ont signé un accord donnant naissance à Renault ElectriCity, la nouvelle entité juridique regroupant les sites du nord de la France : Douai, Maubeuge et Ruitz » indique ainsi la marque au losange dans un communiqué.


400 000 véhicules par an


L'ambition de Renault est de produire 400 000 véhicules par année. Renault ElectriCity sera ainsi « le centre de production de véhicules électriques le plus important et compétitif d'Europe ». De plus, 700 emplois directs (en CDI) vont être créés entre 2022 et 2024 et un pôle universitaire et de formation va voir le jour. La naissance de Renault ElectriCity fait partie du plan stratégique du groupe (Renaulution). Avec cet accord, le constructeur concurrent de PSA ou encore de BMW affiche trois objectifs : déployer « un projet industriel robuste et cohérent », « atteindre l'excellence opérationnelle » et « développer l'attractivité du Pôle Industriel Nord ». « Je suis très fier d'avoir contribué à la création de Renault ElectriCity, symbole du savoir-faire et de l'innovation technologique de Renault [...]. Cet accord [...] est la démonstration que l'engagement des collaborateurs, le dialogue social constructif, et un ancrage territorial fort sont clés pour mettre en place un modèle industriel robuste et attractif » a déclaré Luciano Biondo, directeur de Renault ElectriCity.

 

Les dernières actualités