Municipales à Paris : le patronat dégaine son programme économique

Lebreton allonge la liste des candidats larem a la mairie de paris

La CPME Île-de-France et le Medef Paris regrettent que les questions macro et microéconomiques n'aient pas été abordées par les candidats aux élections municipales. Ils sortent donc du bois avec des propositions convergentes.

Publié le 22-10-2019 par César Armand

Zéro. A en croire le patronat parisien et francilien, l'économie passe à la trappe dans le débat actuel sur les élections municipales. "Jusqu'à présent, les questions macroéconomiques, microéconomiques et leur lien avec la cité ont peu, voire pas du tout, été abordées", regrette Bernard Cohen-Haddad, président de la CPME Île-de-France. Même discours agacé du côté du président du Medef Paris Jean-Louis Schilansky : "On n'en parle pas. Franchement, ça nous choque !"

La branche francilienne des représentants des PME va adresser aux candidat(e)s et à leurs équipes un livre blanc, mais ne les invitera pas à débattre, privilégiant l'échange direct : "Ce type d'événement a montré ses limites quand il n'était pas bien organisé et quand les candidat(e)s restaient sur des postures ou des promesses sans lendemain". A contrario, l'antenne parisienne du Mouvement des entreprises de France les recevra, elle, début 2020.

"Comité de pilotage économique" ou "comité économique et social"

Sur le fond, le Medef Paris recommande de lancer un "comité de pilotage économique", composé de chefs d'entreprises et consulté sur toutes les propositions ayant un impact sur l'attractivité de Paris. "Nous voulons une cellule économique près du/de la maire de Paris pour éclairer sa décision", explique son patron Jean-Louis Schilansky qui s'est inspiré du Premier ministre sud-coréen, conseillé "sans arrêt" par dix chefs d'entreprise sur la compétitivité du pays.

La CPME-IDF rêve, elle, d'un "comité économique

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités