Michelin a la meilleure réputation en France

Michelin a la meilleure réputation en France

Le baromètre Burson-Masteller de la réputation des entreprises a une nouvelle fois sacré Michelin comme l'entreprise ayant la meilleure réputation du CAC 40, et la meilleure également toutes entreprises confondues.

Publié le 17-03-2017 par Bertrand Dampierre

Michelin toujours en tête

 

Dans sa dernière livraison, le baromètre réalisé par Burson-Marsteller et Reputation Institute a, pour la troisième année consécutive, sacré la respectable et ancienne manufacture clermontoise championne des entreprises ayant la meilleure réputation en France. L'enquête, réalisée auprès de 4 150 personnes interrogées entre décembre 2016 et fin février 2017, a mesuré la réputation des entreprises auprès des Français à travers l'évaluation de plusieurs dimensions constitutives de la réputation, comme la confiance, l'estime, l'admiration et l'a priori positif.

Dans ce baromètre, la Manufacture française des pneumatiques Michelin obtient la note globale de 81,5, ce qui la place en tête des entreprises du CAC 40, devant Airbus, Saint-Gobain, LVMH, Danone, mais aussi en tête du classement général incluant les entreprises étrangères, cette fois-ci devant Lego, Seb, Bic et Bosch. Les principaux facteurs expliquant le succès de Michelin auprès des Français sont la qualité de ses produits et services, son souci permanent de l'innovation, l'attractivité de sa marque employeur, son mode de gouvernance et son modèle d'entreprise citoyenne. 

 

La RSE comme moteur de la performance réputationnelle

 

Comme le soulignent les auteurs de l'étude, les facteurs majeurs de la réputation semblent donc relever globalement de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE), ce qui illustre qu'une entreprise ayant bonne réputation est nécessairement pour l'instant une entreprise perçue comme responsable et citoyenne, jusque dans son activité elle-même. 

Il va donc de soi que la réputation de certaines entreprises est entachée globalement par leur appartenance à certains secteurs, et il s'avère que les politiques de RSE qu'elles mènent ne sont pas des éléments susceptibles, malgré tous les efforts menés, de contrebalancer cet a priori négatif dû à la mauvaise image d'un secteur d'activité. C'est pourquoi les banques, par exemple, ou des entreprises appartenant au secteur pétrolier, sont en bas du classement. Ainsi, malgré une politique de RSE extrêmement active et perfectionnée, Total ne jouit pas d'une bonne réputation auprès des Français.

Les dernières actualités