Mestrallet percevra bien sa retraite chapeau

logo gdf suez

Le gouvernement a reconnu à regret que la retraite chapeau du PDG de GDF-Suez, Gérard Mestrallet, était conforme au code Apef-Medef. Mais il désapprouve ce type de rémunération.

Publié le 12-11-2014 par Guilhem Baier

831641 euros par an

 

En visite en Algérie, le Ministre de l'Economie Emmanuel Macron a été amené à s'exprimer sur le sujet épineux de la retraite chapeau du Président de GDF-Suez, Gérard Mestrallet. Ce dernier, ayant effectué la majeure partie de sa carrière dans le groupe et y prenant sa retraite, à laquelle il a déjà fait valoir ses droits, pourra bénéficier d'une retraite chapeau qui lui assurera après son départ du groupe une revenu annuel de 831641 euros.

Cette retraite chapeau avait été dénoncée par le syndicat CGT, qui insistait sur le caractère scandaleux que pouvait avoir cette mesure, surtout dans un groupe en pleine restructuration, où l'on demande à tous les salariés des efforts quotidiens d'économie, et où la plupart des collaborateurs sont rémunérés sur une base à peine supérieure au SMIC.

 

 

Le gouvernement choqué

 

Emmanuel Macron a confirmé que « la retraite complémentaire du PDG de GDF Suez était conforme au code Afep-Medef. Ce code, qui fait référence en matière de bonne gouvernance des sociétés cotées, prévoit que le montant de la retraite ne doit pas dépasser 45% de celui de sa rémunération de référence. Or en l'espèce, il atteint seulement 28% ». Toutefois, s'il considère que la retraite chapeau de M. Mestrallet est acquise, Emmanuel Macron et le gouvernement désapprouvent ce type de rémunération.

S'étant déjà déclaré choqué fin octobre par le montant prévu, Emmanuel Macron a précisé qu'un comité d'experts serait bientôt nommé pour élaborer un nouveau code, plus contraignant et restrictif, qui rendrait impossible d'atteindre de telles sommes.

Les dernières actualités