Marco Patuano pourrait prendre la tête de STMicroelectronics

Marco Patuano pourrait prendre la tête de STMicroelectronics

Contraint à la démission par ses désaccords avec Vivendi, l'ancien patron de Telecom Italia, Marco Patuano, pourrait arriver prochainement chez STMicroelectronics.

Publié le 24-03-2016 par Laurent Baquista

Annoncé chez STMicroelectronics

 

 

Lundi, Telecom Italia annonçait la démission de son Directeur Général, Marco Patuano. Ce dernier n'étant visiblement pas en accord avec les vues du groupe français de médias et de divertissement Vivendi, actionnaire majoritaire de l'opérateur téléphonique italien, notamment à cause de sa frilosité vis-à-vis de la stratégie globale de convergence entre réseau et contenus, et de sa réticence à dégager de nouvelles économies.

Après 26 ans passés chez l'opérateur historique italien, Marco Patuano a donc encaissé ses 6 millions d'euros d'indemnités, mais il n'est visiblement pas prêt à raccrocher. En effet, on l'annonce déjà comme le prochain patron de STMicroelectronics.

 

Un plan de restructuration à piloter

 

Interrogé par l'agence de presse italienne Radiocor, le spécialiste de l'électronique et des semi-conducteurs n'a pas commenté cette nouvelle, mais on le sait à la recherche d'une pointure italienne ou française pour mener à bien le plan de restructuration auquel le fabricant franco-italien a été contraint. Fin janvier, STMicroelectronics a en effet annoncé son total désengagement du marché sinistré des décodeurs numériques. Cette décision va le contraindre à supprimer 1 200 emplois, dont 430 en France. L'activité perdait en effet de façon régulière environ 250 millions d'euros par an.

 

Le profil du redresseur

 

Par ailleurs, son bénéfice net a connu en 2015 une chute de 20%, et son chiffre d'affaires a régressé de 7%. Il devient urgent de trouver un nouveau patron susceptible de permettre son redressement.

Or, le groupe grenoblois est de plus en plus convaincu qu'un nouvel essor ne peut que passer par le développement des applications pour l'automobile, l'industrie, et sur tout l'Internet des objets. Marco Patuano, fort de son expérience dans les télécommunications, pourrait donc être celui qui a le profil pour reprendre la barre d'un navire balloté par les flots de la conjoncture économique.

Les dernières actualités