Malgré la tempête politique, l'économie française devrait résister en 2024... pour l'instant

consommation Insee

La croissance du PIB devrait accélérer de 1,1% en 2024, comme l'année passée, selon une première estimation de l'Insee. En dépit de la tempête politique, l'Insee a même révisé à la hausse la croissance du premier semestre. L'économie tricolore pourrait bénéficier de l'effet des Jeux olympiques et d'un rebond de la consommation. Reste à savoir si la possible cohabitation peut redonner de la confiance aux ménages.

Publié le 10-07-2024 par Grégoire Normand

L'économie française va-t-elle plonger en 2024 ? Rien n'est moins sûr. Après un mois de tempête politique, marquée par l'annonce tonitruante de la dissolution de l'Assemblée nationale et des législatives tourmentées, les entreprises et les ménages sont préoccupés par le contexte politique électrique. Très loin d'apporter une clarification annoncée par Emmanuel Macron, les résultats des élections législatives n'ont pas débouché sur une majorité claire au sein de l'Assemblée nationale.

Le chef de l'Etat a suspendu la démission du gouvernement Attal et les forces de gauche sont actuellement en pleine tractation pour trouver le candidat idéal pour Matignon. Malgré cet épais brouillard, l'Insee ne prévoit pas d'effondrement de l'économie. Du moins pour l'instant.

Lire aussiLégislatives : l'économie française face au risque de paralysie

La situation politique, un aléa important sur la croissance

Dans sa note de conjoncture dévoilée ce mardi, l'institut de statistiques table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,1%, comme en 2023. Pour rappel, l'Insee avait initialement prévu de dévoiler sa première prévision pour l'ensemble de l'année 2024 le 18 juin dernier.

Compte tenu de la période de réserve, les statisticiens avaient toutefois décalé cette présentation. Ce qui signifie que les réponses aux enquêtes obtenues avant le 9 juin ne reflètent évidemment pas le moral des agents économiques après la dissolution. Considérant que cette période constitue « un aléa », les

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités