Malgré la 5ème vague et Omicron, la croissance résiste (pour l'instant) en Europe

Allemagne: la croissance du pib au t3 revue en baisse a 1,7%

La croissance du secteur privé a accéléré sur le Vieux continent en novembre, tirée par les services. Mais ce rebond pourrait être éphémère en raison notamment du nouveau variant du coronavirus apparu en Afrique australe et qui pèse sur la confiance des entreprises et des consommateurs.

Publié le 04-12-2021 par Grégoire Normand

La déferlante va-t-elle à nouveau plomber l'économie européenne ? Alors que la plupart des Etats membres ont mis en oeuvre des mesures de restriction depuis des semaines, les derniers indicateurs PMI, très observés dans les milieux économiques et financiers, indiquent que l'activité en zone euro a accéléré en zone euro au cours du mois de novembre. Cet indice composite dévoilé ce vendredi 3 décembre qui prend en compte les services et l'industrie se situe à 55,4 en novembre contre 55,2 en octobre. L'activité est en expansion lorsque le seuil de 50 est dépassé et en récession lorsque l'activité est en deça de 50. "Ce renforcement de la croissance marque en outre la fin d'une période de ralentissement de trois mois, au cours de laquelle l'indice titre a perdu six points" explique l'institut Markit dans un communiqué.

Cette embellie pourrait cependant être de courte durée. En effet, les restrictions mises en oeuvre partout en Europe pourraient gripper la reprise avant la fin de l'année. "L'accélération de la croissance de la zone euro mise en évidence par les données PMI du mois de novembre risque de se révéler éphémère. De fait, la hausse de la demande s'est affaiblie, et les inquiétudes liées à l'évolution de la pandémie ont fait reculer la confiance des entreprises" a déclaré l'économiste en chef de Markit Chris Williamson. En outre, l'enquête a été réalisée entre le 10 et le 25 novembre. Même si le variant Omicron pouvait être présent sur le Vieux continent, les autorités sa

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités