Lutte contre le blanchiment : les fintechs dans le viseur des régulateurs bancaires

ACPR

N26 et Carrefour Banque sont dans le collimateur des régulateurs pour leurs manquements dans la lutte contre le blanchiment des capitaux. Ce qui sonne comme un avertissement pour l'univers des fintechs, souvent soupçonnées de prendre des libertés dans le domaine de la conformité, dont le poids est de plus en plus lourd dans l'activité des banques. D'autant que l'explosion du digital suscite un contrôle renforcé des régulateurs.

Publié le 17-05-2021 par Eric Benhamou

Est-ce la fin de la lune de miel entre les fintechs et les régulateurs bancaires ? Londres avait inauguré le concept de « sandbox » (bac à sable) réglementaire en 2015 pour favoriser le développement des fintechs et le lancement de nouveaux services. En France, si la Banque de France s'est toujours refusée de suivre cette voie, elle s'est engagée à créer un guichet unique pour les jeunes pousses pour mieux les accompagner.

D'autres places financières souhaitent attirer les fintechs comme la Belgique, l'Irlande, le Luxembourg et même la Lituanie où Revolut a obtenu une licence bancaire. Si Londres a toujours été la place privilégiée de la fintech européenne, le Brexit change un peu la donne et de nombreuses fintechs britanniques sont désormais en quête d'un passeport européen.

Mais toutes les places ne sont pas logées à la même enseigne, même si les textes européens relatifs aux agréments d'établissement de paiement ou de monnaie électronique s'imposent en principe à tous. En effet, les interprétations peuvent différer d'un pays à l'autre. Par exemple, le régulateur français a la réputation d'appliquer une réglementation plus stricte en matière de fraude et de blanchiment des capitaux.

La digitalisation sous l'oeil du superviseur

Mais, l'explosion des usages digitaux avec la pandémie, notamment dans le domaine du paiement, semble avoir entraîné un regain d'attention des régulateurs vis-à-vis des fintech. Le scandale de Wirecard en Allemagne en 2020, ex géant des paiements, et p

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités