Les ventes du groupe SMCP « significativement impactées » par le Coronavirus

Les ventes du groupe SMCP « significativement impactées » par le Coronavirus

Tandis que le Coronavirus fait de plus en plus de victimes humaines, les grands groupes comme SMCP notent un impact sur leur activité.

Publié le 26-02-2020 par Nolwenn Guengant


Propriétaire des marques Claudie Pierlot, Sandro, Maje et De Fursac, le groupe français SMCP, concurrent notamment de LVMH, vient de publier un communiqué concernant le Coronavirus qui, « depuis [sa] dernière communication [...] le 29 janvier dernier [....] a [eu] un impact significatif sur la consommation chinoise ».


Ventes et rentabilité impactées


« [...] Les ventes et la rentabilité de SMCP en Chine (un marché-clé pour le Groupe) sont significativement impactées, et, dans une moindre mesure dans les autres régions du monde, en raison de la baisse [du nombre de] touristes chinois. » Au cours des trois premières semaines de 2020, le groupe a réalisé une performance solide. Mais le Coronavirus a obligé ce dernier à fermer temporairement plusieurs magasins. Cité dans le communiqué, le directeur général de SMCP Daniel Lalonde remercie les « équipes locales pour leur dévouement et leur professionnalisme dans ces temps difficiles ». Il ajoute avoir « mis en place une équipe globale pour suivre la situation au quotidien », la priorité étant la santé, la sécurité et la protection des collaborateurs et clients de SMCP. « Bien que nous ne puissions pas prévoir la durée de la crise, nous avons pris les mesures nécessaires pour atténuer son impact sur notre activité » ajoute Daniel Lalonde. SMCP a en outre choisi de reporter son Capital Market Day au 30 septembre au lieu du 2 avril.

Les dernières actualités