Les six défis majeurs de Nicolas Chamussy à la tête de Nexter

Nicolas Chamussy Airbus Airbus Space & Defence

En arrivant à la tête de Nexter, Nicolas Chamussy va devoir accélérer sa formation dans la compréhension de l'industrie de l'armement terrestre. Plusieurs dossiers urgents l'attendent : les négociations sur le programme MGCS, qui va structurer le groupe franco-allemand KNDS, et la gestion de la très forte croissance de Nexter. Il devra également s'occuper de booster le plus rapidement les ventes de Nexter à l'export.

Publié le 12-04-2021 par Michel Cabirol

Depuis le 1er avril, Nicolas Chamussy s'est assis dans le fauteuil de directeur général de Nexter. Après avoir occupé la plupart de ses fonctions dans le spatial au sein d'Airbus où il est arrivée en 1999, Nicolas Chamussy est redescendu sur terre en atterrissant chez le leader de l'armement terrestre en France. S'il rêvait encore d'espace - il était fortement intéressé par le CNES -, son parachutage à Satory, qui a été orchestré par le ministère des Armées, n'est pas pour lui déplaire. Loin de là. Car le franco-allemand - Nexter est une filiale du groupe franco-allemand KNDS -, il connait bien, et même très bien. De la création d'EADS à Airbus, cet européen convaincu a tout vu et tout connu : des guerres de tranchées aux sombres machinations ourdies entre Français et Allemands jusqu'à l'apaisement avec le départ progressif mais brutal des grandes figures pionnières du groupe.

Nicolas Chamussy connait donc par coeur la grammaire franco-allemande. Cela lui sera très utile mais ce ne sera certainement pas suffisant.  En tant que patron de Nexter et chef de file de la filière terrestre, il devra autant rassurer que protéger les intérêts d'une filière, qui se sent abandonner par l'État français dans le cadre de la coopération franco-allemande.

1/ Gérer l'énorme bond des livraisons

Nicolas Chamussy arrive dans un groupe en pleine croissance. C'est plutôt confortable pour un patron. Car, en dépit de la crise du Covid-19, le chiffre d'affaires de Nexter s'est maintenu en 2020 (1,1 mi

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités