Les plans de relance ont investi six fois plus dans les énergies fossiles que dans les renouvelables

pétrole

La part des combustibles fossiles dans la consommation d’énergie mondiale était aussi élevée en 2019 qu’en 2009, selon un rapport du réseau d’experts sur les énergies renouvelables REN21. Un constat d’autant plus préoccupant que les plans de relance post-Covid-19 n’ont pas marqué de tournant, bien au contraire. La France fait néanmoins figure de bonne élève, avec des objectifs ambitieux dans le solaire et l’éolien, même si tous ne sont pas encore atteints.

Publié le 16-06-2021 par Marine Godelier

Vague d'engagements forts et multiplication d'annonces sur une relance économique verte : presque partout sur le globe, l'année 2020 a été marquée par la volonté affichée d'entamer une mutation en matière de lutte contre le changement climatique. Pourtant, alors même que la crise sanitaire « aurait pu changer la donne », le compte n'y est pas, souligne le groupe de réflexion international sur les énergies renouvelables REN21 dans un nouveau rapport. Pour cause,« en dépit de tous les discours vers un avenir énergétique propre », les plans de relance post-Covid ont en fait accordé six fois plus d'investissements aux fossiles qu'aux renouvelables, signale l'étude.

Lire aussi 9 mnAvec son « scan de la finance fossile », Reclaim Finance met banques et assurances sur le grill

Résultat : sans réel tournant opéré, la part des énergies fossiles dans la consommation d'énergie mondiale est aussi élevée qu'il y a dix ans, quand celle des renouvelables n'a que peu progressé, regrette REN21. Dans le détail, les premiers (charbon, pétrole, gaz), sources de l'essentiel du réchauffement climatique du fait de leurs émissions, représentaient toujours 80,2% de la consommation d'énergie finale en 2019, contre 80,3% en 2009, pointe le réseau. La part des énergies renouvelables, elle, est passée de 8,7% à 11,2% du total, avec une croissance annuelle de 5% en moyenne - sur fond de croissance de la demande énergétique mondiale.

« Avec des subventions aux carburants fossiles qui atteignent 550 milli

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités