Les magasins Monoprix devront désormais fermer à 21 h

Les magasins Monoprix devront désormais fermer à 21h

La cour d'appel l'a décidé, les magasins Monoprix de la région parisienne devront désormais fermer leurs portes à 21 h au plus tard, sous peine de sanctions financières.

Publié le 10-09-2018 par Aglaë Derouen

21 heures dernier délai


Désormais, l'entreprise française spécialisée dans le commerce et la distribution se verra contrainte à fermer ses enseignes parisiennes au plus tard à 21 h au lieu de 23 h 30 pour certaines d'entre elles jusque-là. C'est la cour d'appel qui a imposé ce changement à Monoprix, en évoquant des mesures insuffisantes concernant le travail de nuit.

Plus précisément, dans un arrêt rendu vendredi 7 septembre, la cour a jugé que l'accord signé fin 2016 au sein du groupe français, actuellement dirigé par Régis Schultz, « ne prévoit pas de mesures suffisantes » pour faciliter le travail de nuit effectué entre 21 heures et 6 heures du matin. La cour regrette ainsi par exemple qu'aucun moyen ne soit mis en oeuvre en matière de garde d'enfants ou de transport pour permettre aux salariés du groupe de jongler simplement entre vie professionnelle et vie privée.

 

30 000 euros d'astreinte par infraction

 

Par ailleurs, concernant les 5 magasins se trouvant dans des zones touristiques internationales, comme c'est par exemple le cas pour l'enseigne se trouvant sur les Champs-Élysées, la cour estime que, là encore, en dépit d'une autorisation de travail jusqu'à minuit, l'accord signé par Monoprix est insuffisant. Elle estime que ce dernier ne prévoit pas des modalités « conformes aux exigences légales ». De quoi réconforter le collectif Clic-P, qui regroupe quatre organisations syndicales et qui avait attaqué le groupe français afin de lutter contre les horaires de nuit imposés à ses collaborateurs, dangereux pour la santé selon lui. En cas de non-respect de ces nouveaux horaires, Monoprix, propriété du groupe Casino, pourrait se voir infliger une astreinte de 30 000 euros par infraction constatée.

Les dernières actualités