Les grandes ambitions d'Alexandre Bompard pour Carrefour

Les grandes ambitions d'Alexandre Bompard pour Carrefour

Carrefour se porte bien, et son dynamique PDG Alexandre Bompard a décidé d'accélérer la mutation du géant de la grande distribution afin d'améliorer encore sa rentabilité.

Publié le 01-03-2019 par Esther Buitekant

Les bons résultats de Carrefour en 2018


Un an après l'annonce de son plan de transformation Carrefour 2022, les résultats sont là. Le chiffres d'affaires du groupe a augmenté de 1,4% et affiche un bénéfice net en hausse de 3,75% à 802 millions d'euros. La stratégie de son PDG, nommé en juillet 2017, semble donc payante. Mais si Alexandre Bompard se félicite de ces bons résultats il n'entend pas s'arrêter là : « L'entreprise a été capable de remettre en cause beaucoup de ses totems et de se mettre en mouvement très rapidement. » Aucune raison, donc, de ne pas poursuivre la mutation engagée. Une transformation en profondeur qui passe notamment par une réduction drastique des coûts et une refonte du modèle des hypermarchés.


Un nouveau modèle pour les hypermarchés Carrefour


Invité jeudi au micro d'Emmanuel Duteil sur Europe 1, Alexandre Bompard a confirmé que le groupe allait focaliser ses efforts sur ses grandes surfaces : « Le format de l'hypermarché n'est pas mort, mais il faut le réformer. Je ne veux pas en fermer, ni en céder. On voit bien qu'il est en difficulté dans beaucoup de pays. La réforme, ça veut dire bâtir un hypermarché pour le monde de demain. Ça ne peut plus être des grandes cathédrales où on trouve tout. » Face à la concurrence croissante du commerce en ligne et particulièrement d'Amazon, Carrefour organise la résistance. Ainsi les hypermarchés « seront moins grands, avec 400.000 mètres carrés de moins dans le monde. Il y aura moins de références, avec une baisse des assortiments de 15% et une place du non-alimentaire plus compactée. Par contre, l'alimentaire sera mis en majesté avec plus de produits frais, beaucoup plus de bio, beaucoup plus de circuits courts et davantage de restauration » a ainsi précisé le PDG de Carrefour. Une restructuration qui passe aussi par l'ouverture de 3000 magasins de proximité d'ici 2020 et la poursuite d'une ligne claire : « les prix bas, les services et la qualité alimentaire ».

Les dernières actualités