Les Etats-Unis veulent taxer plus les milliardaires : Elon Musk et Jeff Bezos pourraient payer 50 milliards d'impôts en plus

Record de milliardaires au classement forbes, bezos conserve son trone

Le projet de budget 2023 de l'administration de Joe Biden devrait inclure une proposition d'un "impôt minimum sur le revenu des milliardaires", d'après le Washington Post. Les 700 Américains les plus riches seraient concernés, à savoir ceux ayant des revenus supérieurs à 100 millions de dollars annuels. Ce qui devrait augmenter drastiquement l'ardoise fiscale des grosses fortunes comme Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, ou Elon Musk, à la tête de Tesla, qui pourraient devoir s'acquitter de respectivement 35 et 50 milliards de dollars de taxe supplémentaire.

Publié le 28-03-2022 par latribune.fr

Sueurs froides pour les milliardaires américains, bien que le sujet fait parler depuis de nombreux mois aux États-Unis. Le gouvernement va en effet proposer de les imposer davantage a affirmé ce week-end le Washington Post.

L'administration de Joe Biden devrait présenter son projet de budget 2023 ce lundi 28 mars. Devrait y être inclus une proposition intitulée « Impôt minimum sur le revenu des milliardaires ». Elle viserait les quelque 700 Américains les plus riches en établissant un taux d'imposition minimum de 20% sur les revenus supérieurs à 100 millions de dollars annuels. « L'impôt minimum sur le revenu des milliardaires va s'assurer que les Américains les plus riches payent au moins 20% d'impôts sur la totalité de leurs revenus », indique le texte de la Maison Blanche obtenu par le journal.

« Avec cet impôt minimum, les Américains les plus riches ne seront plus sujets à un taux d'imposition plus faible que les professeurs ou les pompiers », ajoute la Maison Blanche.

Une étude précédente de l'administration américaine avait affirmé cet automne que 400 foyers de milliardaires n'ont payé en moyenne que 8,2% d'impôts sur leurs revenus entre 2010 et 2018, un taux souvent bien en-dessous de celui de nombreux foyers américains.

Cette nouvelle mesure qui doit, pour être appliquée, obtenir l'aval du Congrès, pourrait lever jusqu'à 360 milliards de dollars de nouvelles recettes sur dix ans. Elle servirait à faire entrer de nouvelles rentrées fiscales pour financer notamment le

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités