Les États-Unis accusent formellement la Chine de manipuler le yuan

La banque asiatique de developpement rassurante sur le yuan

Alors que le yuan a franchi hier le seuil symbolique des 7 yuans pour 1 dollar, Washington, après un moment de tergiversations, s'est décidé à officiellement demander au FMI de mettre un terme à cette concurrence déloyale alors que, au G20, la Chine avait pris l'engagement de "s'abstenir de toute dévaluation compétitive".

Publié le 06-08-2019 par Reuters

Les États-Unis ont officiellement accusé lundi la Chine d'affaiblir sa monnaie alors que le yuan a franchi le seuil symbolique des 7 yuans pour un dollar, un geste assuré d'attiser un peu plus les tensions entre les deux géants économiques et la nervosité des marchés.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, "sous les ordres du président Donald Trump, a conclu que la Chine avait manipulé sa devise", indique le département du Trésor dans un communiqué.

"Résultant de cette détermination [que la Chine manipule sa devise], le secrétaire Mnuchin va discuter avec le Fonds monétaire international pour éliminer l'avantage compétitif créé par les récentes décisions chinoises", poursuit le communiqué.

La décision prise par Pékin lundi de laisser baisser notablement sa devise a provoqué une tempête sur les marchés financiers du monde entier. Elle signale en effet une nouvelle escalade dans la guerre commerciale déclenchée à coup de tarifs douaniers punitifs par Donald Trump il y a un peu plus d'un an, pour forcer Pékin à négocier un accord commercial réduisant le déficit et les pratiques jugées déloyales par Washington.

Après les chutes sur les plac

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités