Les dirigeants du FTSE 100 augmentés de 10% en 2015 : Theresa May veut du changement

lloyds banking group

Selon le think tank britannique High Pay Centre, les Pdg du FTSE 100 ont été augmentés de 10% en 2015. Le ratio entre rémunération de ces dirigeants et salaire moyen britannique est également en hausse depuis 2010, constat qui a conduit la nouvelle Première ministre Theresa May à vouloir durcir les règles du jeu.

Publié le 08-08-2016 par Sasha Mitchell

"Il ne semble pas y avoir de limite à l'augmentation sans fin des rémunérations globales des Pdg du FTSE 100." Dans une note publiée sur le site internet du High Pay Centre, lundi, son directeur Stefan Stern fait part de son inquiétude, et d'une certaine lassitude. "Malgré le sursaut occasionnel de certains actionnaires plus revendicatifs, les directoires continuent d'attribuer des 'packages' toujours plus élevés à leurs directeurs généraux."

Plus 10% en moyenne sur un an, selon le dernier rapport de ce think tank "indépendant et non partisan", tandis que le salaire moyen au Royaume-Uni a augmenté de 2% seulement. En 2015, les patrons du FTSE 100 - l'indice des entreprises les mieux capitalisées cotées à la Bourse de Londres - ont ainsi perçu, bonus compris, 5,48 millions de livres (6,45 millions d'euros), pour 4,96 millions de livres (5,8 millions d'euros) un an plus tôt. Le montant médian des rémunérations globales n'a lui progressé que de 100.000 livres, preuve pour le High Pay Centre que le montant moyen est tiré vers le haut par un petit groupe de Pdg, au sommet de l'échelle.

De fortes disparités au sein du top 10

Le mieux payé, le patron du groupe publicitaire WPP Sir Martin Sorrel, a par exemple été augmenté de 27,5 millions de livres entre 2014 et 2015. Les septième, huitième et dixième CEO les mieux rémunérés ont en revanche vu leur "package" sensiblement baisser sur la même période, comme exposé dans le tableau ci-dessous.

FTSE 100 salaires

La dynamique outre-Manche est sensiblement

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités