Les constructeurs automobiles reprennent l'initiative

Moia, Volkswagen, mobilités, covoiturage, location,

Alors qu'on les donnait perdants de la révolution des nouvelles mobilités, les constructeurs automobiles ont repris la main en lançant de nouvelles offres, parfois avec un certain succès. Pour cela, ils ont dû révolutionner leur culture d'entreprise réputée rigide et pyramidale.

Publié le 16-11-2017 par Nabil Bourassi

Jamais l'industrie automobile n'avait connu pareille transformation ! Les nouvelles mobilités, la fin de la propriété, la connectivité, la voiture autonome... L'automobile vit actuellement une révolution, plus encore, une véritable crise identitaire.

Les constructeurs craignent que les Gafa s'emparent de la relation directe avec la clientèle en instaurant leurs propres applications embarquées. Et que les startups, des sociétés de VTC ou des acteurs indirects comme les loueurs deviennent les principaux opérateurs de mobilité en lieu et place des automobilistes. En fait, les constructeurs automobiles redoutent de devenir des marques blanches qui se contenteront d'assembler des voitures pour le compte de l'un de ces acteurs qui aura seulement conçu la voiture sur plan. Cette révolution, ils ont tardé à l'admettre. Cela fait moins de deux ans, parfois moins de six mois chez certains, qu'ils ont décidé de reprendre l'initiative.

Se réinventer

Leur principal défi est d'être capable de se réinventer dans de nouveaux métiers très tournés vers le service, de remettre en cause la hiérarchie pyramidale et rigide qui caractérise leur industrie plus que centenaire... Pour cela, ils ont créé des filiales totalement affranchies des lourdeurs administratives et décisionnelles des maisons mères. Mieux : ils ont lancé des incubateurs pour promouvoir des idées neuves et disruptives, espérant découvrir la licorne de demain. Enfin, ils nouent des partenariats, ou encore, n'hésitent pas à signer d

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités