Les Cent-Jours de Ben Smith pour remettre Air France sur les rails

smith

Dix jours après son arrivée à la tête d'Air France-KLM, Benjamin Smith a été nommé directeur général d'Air France à la place de Franck Terner. Ceci de manière temporaire jusqu'au 31 décembre 2018, au plus tard. Pendant ces trois mois, il devra régler le conflit salarial, trouver un DG, définir la feuille de route d'Air France et... gérer Air France-KLM.

Publié le 28-09-2018 par Fabrice Gliszczynski

Double casquette pour Benjamin Smith. Dix jours après son arrivée, le nouveau directeur général d'Air France-KLM  a été nommé jeudi 27 septembre directeur général d'Air France, à la place de Franck Terner qui a démissionné. Le canadien assurera cette fonction de manière intérimaire au plus tard jusqu'au 31 décembre 2018, le temps de trouver un ou DG.

Cette nomination montre la volonté du groupe de régler rapidement le conflit salarial à Air France, dont les négociations se sont arrêtées avec la démission de Jean-Marc Janaillac le 15 mai dernier, après son référendum perdu sur sa proposition salariale. Les négociations ne pouvaient pas reprendre avec Franck Terner. Les syndicats ne voulaient pas repartir avec lui, ni d'ailleurs avec son directeur des relations humaines, Gilles Gateau, lui aussi menacé, avec qui ils ont croisé le fer au premier semestre. Et, arrivant à peine dans le groupe, il était impossible pour Ben Smith de nommer un DG pour traiter le dossier sans prendre le temps de la réflexion sur le profil recherché. Selon plusieurs sources, le groupe veut porter son choix sur un Français ou une Française.

« Benjamin Smith aura comme missions prioritaires de définir la vision stratégique à court et moyen terme d'Air France, d'apporter une solution aux enjeux salariaux, et de proposer l'organisation de la future direction générale de la compagnie », a déclaré dans un communiqué de presse Anne-Marie Couderc, présidente des conseils d'administration.

Pour autant, même si

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités