Législatives : à la traîne dans les sondages, les macronistes appellent à une coalition et promettent du changement

Emmanuel macron assiste a une ceremonie a bayeux

La présidente sortante de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a appelé à former « une coalition de partis responsables, républicains », dimanche. Dans le même temps, Emmanuel Macron et Gabriel Attal ont promis du changement s'ils remportaient les élections législatives.

Publié le 24-06-2024 par latribune.fr

Devancés dans les sondages, les élus macronistes multiplient les appels à soutien. Alors que les enquêtes du week-end montrent que le Rassemblement national (RN) et ses alliés de droite sont crédités de 35 à 36% des intentions de vote, quand elles sont de 27 à 29,5% pour le Nouveau Front populaire (NFP), et de 19,5 à 22% pour le camp macroniste, la présidente sortante de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a affirmé dimanche qu'une coalition était désormais « une obligation ».

« Je pense qu'on est en capacité de former une coalition de partis responsables, républicains qui ont envie que le navire France puisse avancer », a-t-elle déclaré à l'AFP, en marge d'un déplacement de campagne au Vésinet (Yvelines). « Aujourd'hui la coalition, ça n'est pas une option, c'est une obligation pour préserver la France qu'on aime », a-t-elle ajouté.

Pour la députée sortante, attachée à un rééquilibrage des pouvoirs au profit du Parlement, « rien n'empêche (...) dans le cadre institutionnel qui est le nôtre, d'avoir une pratique du pouvoir beaucoup plus parlementaire (et) c'est ce que la coalition appellera nécessairement ». Le soir de la dissolution, le 9 juin, Yaël Braun-Pivet avait sollicité un entretien en tête à tête avec Emmanuel Macron, lui suggérant à nouveau de tenter de former une coalition, notamment avec LR. « C'est mon plus grand échec d'avocate », a-t-elle admis, dimanche.

Lire aussiSondage exclusif : le parti de Jordan Bardella frôle la majorité absolue

Macron aussi favo

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités