Leclerc lance le premier test de grossesse low cost

logo leclerc

Le géant de la grande distribution vient de lancer la commercialisation d'un test de grossesse à 1 euro. Une initiative controversée, qui tire parti des dispositions législatives de la loi Hamon.

Publié le 20-03-2014 par Laurent Baquista

Une nouveauté de la loi Hamon (Leclerc)

 

L'enseigne Leclerc vient d'ouvrir un nouveau front dans la guerre des prix qui agite le secteur de la grande distribution, avec la commercialisation, dès le mercredi 19 mars, d'un test de grossesse à 1 euro. Un prix défiant toute concurrence, qui devrait servir d'argument commercial imparable pour Michel-Edouard Leclerc, le président du groupe de commerçants indépendants. Le test de grossesse low cost fait ainsi son arrivée dans les rayons des grandes surfaces, à peine publiée au Journal Officiel la disposition de la loi Hamon correspondante. A noter que l'enseigne envisage d'élargir sa gamme de tests de grossesse dans les prochains mois.

 

 

Leclerc : nouveaux leviers de croissance

 

Interrogé par Les Echos, Michel-Edouard Leclerc souligne le potentiel de croissance du marché des produits de santé, à l'instar des tests de grossesse ou encore des lentilles de contacts. La loi Hamon a en effet libéralisé le marché de l'optique, évalué à 40 millions d'euros. Les principaux acteurs du secteur de la grande distribution devraient logiquement se ruer sur ce créneau porteur, au grand dam des pharmaciens. Les officines s'inquiètent notamment d'une concurrence accrue sur ces produits à forte marge, tandis que les supermarchés Leclerc y voient un moyen d'améliorer leur santé financière à court terme. L'ouverture du marché des produits de santé devrait enfin remettre en question un oligopole solidement établi, entre Procter & Gamble, Gilbert, Omega Pharma, au profit de nouveaux acteurs comme Mercurochrome, Juvamine, Urgo, Intimy, etc.

Les dernières actualités