Le soutien des Hauts-de-France à Camaïeu

Le soutien des Hauts-de-France à Camaïeu

La chaîne de magasins de mode Camaïeu a été lourdement impactée par la crise liée à la pandémie de Covid-19. La région des Hauts-de-France pourrait lui venir en aide.

Publié le 16-06-2020 par Nolwenn Guengant



Zara, La Halle, Camaïeu... De nombreux groupes experts de l'habillement connaissent une période difficile à cause de la pandémie de Covid-19 et de la phase de confinement durant laquelle les boutiques ont dû rester fermées. Le groupe Camaïeu, placé en redressement judiciaire, cherche un repreneur et pourrait obtenir de l'aide de la part des Hauts-de-France.


« L'union fait la force »


« S'il y a un projet de reprise, la région sera prête à accompagner avec l'État. Sur le principe de l'union fait la force [...] si on [travaille] bien avec l'État, on pourra dans cette crise être plus efficace et protéger les gens » a déclaré Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France. Le groupe Camaïeu, basé à Roubaix, a rencontré des difficultés de trésorerie durant la crise et n'a pas obtenu le PGE (prêt garanti par l'État) qu'il a demandé. Il compte plus de 830 magasins dans le monde dont 634 en France. Il emploie actuellement 4 700 personnes et a jusqu'à la fin du mois de novembre pour réfléchir à un plan de cession à un repreneur ou à un plan de continuation. Parmi les actionnaires de Camaïeu, on trouve Pimco, Farvallon ou encore Carval. À la fin du mois de mai, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances avait expliqué vouloir préserver les emplois en trouvant un repreneur au groupe.

Les dernières actualités