Le modèle de la réassurance doit changer radicalement pour s'adapter au risque climatique

feu en Grèce

OPINION. La multiplication d'événements localisés (orages violents, incendies de forêts, inondations...) liés au réchauffement climatique fait évoluer le paysage des risques de manière dynamique et représente de nouveaux enjeux pour le secteur de la réassurance. (*) Par Christopher Dembik, directeur chez Saxo Bank et co-fondateur du cabinet SPAK.

Publié le 13-08-2021 par Christopher Dembik (*)

Les années noires se succèdent pour le secteur de la réassurance. Alors que l'année 2020 a connu sa juste part de tragédies et de désastres en lien direct avec la pandémie, les catastrophes majeures d'autres sortes étaient en fait rares. Contrairement à d'autres années, 2020 n'a pas connu de tremblements de terre ou de cyclones particulièrement destructeurs. En revanche, les risques secondaires, ayant une portée plus faible et souvent en lien avec le réchauffement climatique (orages violents, incendies de forêt, inondations localisées etc...) deviennent de plus en plus fréquents.

Pour les réassureurs, ces évènements, qui pris individuellement occasionnent des pertes faibles, sont particulièrement coûteux lorsqu'ils sont tous additionnés. Pour la seule année 2020, elles sont proches de 60 milliards de dollars. L'année 2021 risque de confirmer cette tendance voire de l'amplifier. En l'espace de quelques semaines, les perturbations météorologiques ont été nombreuses : record historique de chaleur dans le nord-ouest du Pacifique, aux Etats-Unis et au Canada, tempêtes dans beaucoup de pays européens (Allemagne, Belgique, République Tchèque et Suisse) et inondations dans plusieurs provinces chinoises. Sur la seule période du 17 au 30 juin dernier, le réassureur britannique Aon estime que les pertes liées aux phénomènes météorologiques extrêmes survenus uniquement sur le continent européen pourraient atteindre au moins 4,5 milliards de dollars. A titre de comparaison, la tempête And

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités