Le ministère des Armées prépare un plan de relance, les industriels de la défense en rêvent

armée de terre, transport aérien de troupes, défense, européenne, avion,

La ministre des Armées préparent un plan de relance. Les industriels de la défense évoquent des pistes : maintien de la loi de programmation militaire a minima, nouvelles commandes, plan pour l'innovation et implication de la Commission européenne.

Publié le 28-04-2020 par Michel Cabirol

"Nous travaillons déjà avec le ministère des Armées et la DGA (direction générale pour l'armement, ndlr) sur les modalités" d'un "plan de relance". Cette confidence lâchée au cours de son audition par la commission de la défense de l'Assemblée nationale par le président du GICAT et PDG de Nexter, Stéphane Mayer, prouve que l'Hôtel de Brienne travaille bien sur un plan de relance. Un plan à plusieurs étages : à court terme, puis à moyen et long terme. D'autant qu'un certain consensus s'est dégagé sur la valeur du multiplicateur de croissance de l'investissement de défense : en moyenne 1,27 à court terme et 1,68 à long terme.

"Il faut bien équilibrer entre un grand futur, un moyen terme, et les mesures de court terme pour éviter que certaines sociétés fassent faillite ou soient rachetées", avertit le président du GIFAS et PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier.

"Lorsque nous examinerons le prochain budget, je ne doute pas que certains de nos crédits de paiements auront augmenté afin d'amplifier la relance", avait d'ailleurs assuré le 10 avril lors de son audition au Sénat la ministre des Armées Florence Parly, mais sans révéler l'existence d'un plan de relance. Évidemment, tous les industriels de la défense sont preneurs. Ils suggèrent "une politique budgétaire volontariste au travers de la révision de la LPM et de la loi de finance 2021 en exprimant des montants en valeur absolue et plus seulement en pourcentage du PIB". Car avec le Covid-19, le dogme du PIB est tombé...

A c

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités