Le marché mondial de l'hélicoptère peine à redécoller

Le h160 d'airbus helicopters servira de base au hil

La reprise du marché de l'hélicoptère est attendue début 2022. Dans un contexte difficile (15% en 2019), Airbus Helicopters confirme son leadership mondial en engrangeant 38 commandes au salon Heli-Expo à Los Angeles.

Publié le 03-02-2020 par Michel Cabirol, à Los Angeles

Deux ans encore à tenir. Fin 2021, début 2022, la filière hélicoptériste devrait redécoller et monter enfin dans le train de la croissance après des années de plomb. Et après un  crash de 15 % en 2019, le marché mondial devrait connaître "une stabilité" en 2020, assure le PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even dans un entretien accordé à La Tribune lors du salon Heli-Expo 2020 à Los Angeles, très touché par la mort de Kobe Bryant, l'ex-super star du basket américain dans un accident d'hélicoptère (Sikorsky S-76B). "Nous prévoyons un scénario de reprise progressive mais pas à court terme, précise pour sa part à La Tribune le patron de Safran Helicopter Engines, Franck Saudo. Nous sommes optimistes sur les perspectives de moyen et long terme". Une reprise qui pourrait se concrétiser par une croissance de 2% du marché mondial.

En attendant a reprise, le marché doiit encore traverser une "période incertaine, avertit Bruno Even. De ce point de vue, le salon me conforte dans cette analyse". Organisé par Helicopter Association International (HAI), le salon Heli-Expo 2020 (27-30 janvier) a été comme toujours un bon baromètre pour humer le marché. "Cette année, on sent qu'il y a une volonté plus forte des acteurs de la filière à se projeter dans des nouveaux projets même si je ne capture pas de façon pratique des signes tangibles de cette reprise", souligne Franck Saudo. Même son de cloche pour Bruno Even : "Dans l'état d'esprit, il y a une vision plus positive, plus optimiste : les opér

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités