Le Crédit Agricole sous le coup d'une enquête en Suisse

logo credit agricole

Crédit Agricole SA fait l'objet d'une enquête diligentée par l'autorité financière suisse, la Comco, sur d'éventuelles manipulations sur le marché des dérivés.

Publié le 11-11-2014 par Emilie Huberth

Ouverture d'une enquête

 

Le gendarme helvète de la concurrence a le Crédit Agricole dans le collimateur depuis quelques semaines. La banque du monde agricole est restée discrète sur le sujet, mais elle a fini par communiquer de façon presque confidentielle ce week-end, à travers une simple mise à jour de son document de référence. Il est à présent fait mention de cette enquête dans le document : « Crédit Agricole SA fait l'objet, à l'instar de plusieurs banques suisses et étrangères, d'une enquête de la Comco, autorité suisse de la concurrence, concernant le marché des produits dérivés de taux d'intérêt dont l'Euribor. »

 

Des ententes illégales

 

L'Euribor est le taux de référence qui sert aux banques à se prêter de l'argent entre elles, ainsi qu'à déterminer les taux d'intérêt des crédits des particuliers, notamment les taux des crédits immobiliers, à taux fixes comme à taux variables. Ces ententes illicites entre banques semblent être monnaie courante. En effet, le commissaire européen à la concurrence a récemment épinglé JP Morgan, UBS et le Crédit Suisse pour manipulation du Libor et entente illicite sur les dérivés des taux d'intérêt.

 

 

Provisions pour amendes

 

En outre, Crédit Agricole SA a pris ses précautions en prévoyant dans son compte de résultat des provisions pour litiges à hauteur de 1,1 milliard d'euros. La banque est également en pourparlers avec l'administration américaine du Trésor pour d'éventuelles infractions aux règles d'embargos américains contre certains Etats. BNP Paribas avait été condamnée pour cette raison à une amende record de près de 9 milliards de dollars.

Les dernières actualités