La popularité de Macron se dégrade en janvier

Macron au senegal pour defendre ses priorites, climat et education

Confronté à une hausse des incertitudes sur le pouvoir d'achat, Emmanuel Macron perd 5 points de popularité en janvier selon la dernière enquête mensuelle BVA-La Tribune-Orange. Après un rebond significatif au mois de décembre, qui lui avait permis de retrouver une popularité majoritaire chez les interrogés (52%), 47% des Français ont désormais une bonne opinion du chef de l'État, contre 48% qui en ont une mauvaise (+3 points) alors que 5% ne se prononcent pas.

Publié le 31-01-2018 par Grégoire Normand

L'année 2018 commence mal pour la popularité d'Emmanuel Macron. Selon la dernière enquête exclusive BVA-La Tribune-Orange (*) le chef d'Etat perd 5 points de bonnes opinions en janvier après une bonne remontée en décembre dernier. Les répondants ayant une mauvaise opinion de l'ancien ministre de l'Economie sont également en progression en janvier pour atteindre 48% contre 45% en décembre.

Inquiétudes sur le pouvoir d'achat

Cette baisse de popularité intervient dans un contexte d'incertitude, notamment sur le pouvoir d'achat, marquée chez les retraités. Alors qu'avec 59% de bonnes opinions, c'est dans la catégorie d'âge des "65 ans et plus" qu'Emmanuel Macron trouvait ses plus forts soutiens en décembre, sa popularité baisse de 7 points en janvier auprès de cette population et la baisse est encore plus nette auprès des retraités (-8 points à 50%). Avec l'arrivée de la hausse de la CSG et de la fiscalité sur certains produits comme les carburants ou le tabac, beaucoup de répondants s'inquiètent des conséquences de la politique gouvernementale sur leur porte-monnaie. Par ailleurs, les mesures favorisant le pouvoir d'achat comme la suppression progressive de la taxe d'habitation et la baisse des cotisations sociales devraient avoir un impact plus tardif sur le pouvoir d'achat des Français.

La baisse de popularité est également visible chez les demandeurs d'emploi (-10 points à 30%), chez les individus ayant un niveau d'études inférieur au bac (-13 points à 32%) ou vivant au sein

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités