La France va-t-elle connaître une nouvelle bulle immobilière ?

Création du réseau PLATO à La Défense

Le haut conseil de stabilité financière français, logé à Bercy, pointe du doigt le risque d'explosion d'une bulle dans l'immobilier commercial en France.

Publié le 20-05-2016 par Mathias Thépot

Prix surévalués, rendements à la baisse, offre abondante, fort taux de vacance... Toutes les caractéristiques sont réunies pour qu'une bulle immobilière explose dans l'immobilier commercial en France. N'en déplaise aux professionnels du secteur, qui considèrent toujours l'immobilier commercial comme un actif séduisant, cette menace est loin d'être fantaisiste. Car même le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), une sorte d'autorité suprême de régulation en France rattachée à Bercy, s'est récemment alarmée dans une note du risque d'explosion d'une bulle dans l'immobilier commercial.

L'ancien conseil de régulation financière et du risque systémique (Corefris) n'est pourtant pas connu pour ses attaques virulentes vis-à-vis des pratiques financières. Il craint toutefois « une correction significative » du marché de l'immobilier commercial qui serait surévalué « dans une fourchette de 15 à 20 %, avec des chiffres proches de 30 % pour certains segments tels que les bureaux parisiens ».

Surchauffe

Ce marché présente en effet toutes les caractéristiques d'une surchauffe. D'abord les prix se maintiennent à un niveau élevé : après être repartis à la hausse en 2010, ils dépassent en 2015 leur niveau d'avant crise de 2007. Ensuite, et c'est une conséquence directe de la hausse des prix, les rendements locatifs se dégradent : des cinq grandes économies de la zone euro (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie), le marché immobilier commercial en France était le plus rentable en 2005, et

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités