La France soutient Air France à hauteur de 7 milliards d'euros : "ce n'est pas un chèque en blanc", dit Le Maire

Paris prevoit des mesures de soutien pour air france-klm

Bruno Le Maire a annoncé vendredi un plan de sauvetage "historique" d'Air France d'un montant de 7 milliards d'euros sous forme de prêts : 4 milliards d'euros de prêts garantis par l'Etat et trois milliards d'euros de prêts directs. "Le gouvernement néerlandais a quant à lui l'intention de fournir une aide financière de deux à quatre milliards d'euros à KLM", a déclaré le ministre des Finances Wopke Hoekstra lors d'une conférence de presse à La Haye.

Publié le 25-04-2020 par Fabrice Gliszczynski

C'est fait. Comme l'indiquait ce vendredi matin La Tribune, Bruno Le Maire a annoncé sur TF1 un plan de sauvetage "historique" d'Air France d'un montant de 7 milliards d'euros sous forme de prêts : 4 milliards d'euros de prêts garantis par l'Etat et trois milliards d'euros de prêts directs. Soit quasiment ce que demandait la direction, qui était partie dans les négociations avec une demande de 8 milliards d'euros. La dernière aide de l'Etat reçue par Air France date de 1994 (3 milliards d'euros d'aide directe).

Conditions de rentabilité et de perfomance environnementale

"Nous sommes derrière Air France, derrière les salariés d'Air France pour garantir notre indépendance et sauvegarder les emplois", a déclaré le Ministre de l'Economie et des Finances.

"Ce n'est pas un chèque en blanc. Nous avons fixé des conditions à Air France, des conditions de rentabilié parce que c'est l'argent des Français, donc il faut qu'Air France fasse des efforts pour être plus rentable et des conditions écologiques qui sont des conditions fermes. Air France doit devenir la compagnie aérienne la plus respectueuse de l'environnement de la planète", a-t-il expliqué.

Selon nos informations, l'Etat a garanti les prêts bancaires à hauteur de 90%.

Une augmentation de capital pourrait intervenir qui pourrait intervenir au plus tard à l'issue de mai 2021 est envisagée pour renforcer les fonds propres du groupe, a indiqué Air France-KLM.

"Dans ce cadre, l'Etat français a indiqué son intention d'examiner les

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités