La France plombe les résultats de Kingfisher (Castorama)

La France plombe les résultats de Kingfisher (Castorama)

La situation ne s'améliore pas pour le groupe Kingfisher notamment à cause de ses résultats sur le territoire français.

Publié le 20-09-2019 par Nolwenn Guengant

Le groupe britannique Kingfisher, fondé en 1982 et spécialisé dans le commerce de détail dédié au bricolage, n'a pas réalisé un beau premier semestre 2019 en France où il a enregistré un bénéfice en baisse de 6,4 %. Le groupe qui détient les enseignes comme Castorama ou encore Brico Dépôt a vu ses ventes reculer de 1,4 % à l'échelle mondiale et de 4,2 % en France. Les bénéfices cumulés des deux enseignes ont même baissé de plus de 12 % en France. Le chiffre d'affaires de Castorama a quant à lui baissé de 4,3 % contre -4,2 % pour celui de Brico Dépôt.

 

Des mois difficiles pour Kingfisher

 

En mars dernier, face aux difficultés rencontrées, Kingfisher avait annoncé la fermeture, d'ici à novembre 2020, de plusieurs magasins Castorama et Brico Dépôt. Le groupe a en outre décidé, suite à la mise en place d'un plan qui n'a pas porté ses fruits, de licencier Véronique Laury, actuelle directrice générale. Elle sera remplacée dès le 25 septembre prochain par Thierry Garnier, ex-patron des activités de Carrefour en Chine. Après trois années consécutives de résultats en baisse (-1,4 % en 2016-2017, -3 % en 2017-2018 puis -3,4 % en 2018-2019), Kingfisher semble donc « bien parti » pour réaliser une quatrième année compliquée. Thierry Garnier hérite d'un poste difficile et le challenge qui l'attend, à savoir remonter les résultats de Kingfisher, est de taille.

Les dernières actualités