La Corée du Nord a de nouveau tenté de lancer un satellite espion, provoquant la colère de Séoul

La coree du nord affirme avoir lance son premier satellite espion

Pyongyang a essayé de mettre en orbite un satellite espion pour la deuxième fois lundi. Si la tentative a échoué, elle a tout de même été condamnée par la Corée du Sud qui a parlé d'un « acte de provocation » menaçant la stabilité régionale.

Publié le 28-05-2024 par latribune.fr

Nouveau sursaut de tension entre la Corée du Sud et son voisin du Nord. Ce mardi, Séoul a condamné la tentative de mise en orbite d'un satellite espion par la Corée du Nord qui a finalement échoué.

Il constitue « une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, quel qu'en soit le résultat, et un acte de provocation », a dénoncé l'agence à la Sécurité nationale sud-coréenne.

Pyongyang a annoncé lundi avoir tenté en vain de mettre en orbite le satellite de reconnaissance Malligyong-1-1, le lanceur ayant explosé en vol en raison d'un problème de « fiabilité du moteur à oxygène liquide et à kérosène » de conception récente, a précisé l'Administration aérospatiale nord-coréenne.

La chaîne publique japonaise NHK a diffusé mardi des images de ce qui semble être un projectile enflammé dans le ciel nocturne, qui a ensuite éclaté en une boule de flammes. La chaîne a précisé qu'elle l'avait filmé depuis le nord-est de la Chine au moment de la tentative de lancement.

Pyongyang réitère

Ce nouvel essai survient après que Pyongyang a affirmé en novembre avoir mis en orbite un satellite espion fournissant notamment des images des sites militaires américains et sud-coréens. La Corée du Nord affirme que le satellite « Malligyong-1 » fonctionne correctement, mais l'agence de renseignement de Séoul rejette cette affirmation.

Séoul a déclaré que Pyongyang avait reçu une aide technique de la Russie pour le lancement de son satellite en novembre, en échange de l'envoi à Mosc

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités