La 5G « ouverte » : la nouvelle arme des Etats-Unis pour contrer Huawei

Cinq groupes chinois, dont huawei, consideres comme des menaces aux usa

Les sanctions lancées sous l'administration Trump contre le géant chinois n'ont pas menacé la domination mondiale de ce dernier dans les équipements 5G. En misant sur une technologie ouverte qui permet mélanger les équipements et logiciels de différents fournisseurs, l'administration Biden espère réussir là où les sanctions ont échoué, tout en jouant sur l'avantage qu'ont les États-Unis autour du logiciel. Décryptage.

Publié le 21-07-2021 par Guillaume Renouard, à San Francisco

La méthode change, l'objectif reste le même. Troquant le bâton contre la carotte sous la présidence de Joe Biden, les États-Unis ont mis en place divers programmes de formation et d'incitation à destination des pays alliés souhaitant construire des équipements 5G dépourvus de toute technologie estampillée Huawei. Une rupture face à la politique de Donald Trump, faite de sanctions directes infligées au constructeur chinois, qui sert toutefois un but similaire : contrer la suprématie de Huawei autour de la 5G. En dépit des mesures de rétorsion américaines, le géant chinois demeure le leader mondial dans les équipements de réseaux télécoms, avec 31% de parts de marché. Il constitue en outre, avec son confrère ZTE et les européens Ericsson et Nokia, l'un des quatre poids lourds internationaux spécialisés dans les infrastructures et équipements 5G.

De champions, l'Amérique, elle, n'en a aucun. Fort de ce constat, le gouvernement américain s'efforce actuellement de sortir un nouvel atout de sa manche : la technologie ouverte, à travers l'Open RAN, un nouveau type d'infrastructures qui permet le décloisonnement des équipements et interfaces, ainsi que la virtualisation des fonctions réseau.

Décloisonner la 5G

À l'heure actuelle, l'infrastructure proposée par Huawei, ZTE, Nokia et Ericsson fonctionne en vase clos : on choisit l'un des quatre constructeurs, et l'on doit ensuite recourir exclusivement à son matériel et son logiciel pour le fonctionnement de son réseau 5G. Avec l'Open R

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités